Qu’est ce que le Malbec ?

Le Malbec

Les principales caractéristiques du Malbec

Le Malbec est un cépage rouge historiquement planté dans le Sud-Ouest. En effet, avant la crise phylloxérique, il s’agit du cépage le plus planté dans le Bordelais. Il est un croisement entre la Magdeleine noire des Charentes et le Prunelard noir. Il a été exporté à la Renaissance sur la Vallée de la Loire, où il est appelé Côt.

Le Malbec est un cépage sensible à la pourriture et aux maladies. Il doit être planté sur des sols à dominante calcaire afin d’espérer une récolte de belle qualité. On évite les sols humides.

Ce cépage donne des vins très colorés avec une robe opaque. Les vins sont très parfumés. Les notes principales sont les épices, les fruits séchés comme la groseille et la prune, ainsi que des notes animales. En bouche, le Malbec donne des vins tanniques avec parfois une légère acidité. Cela en fait des vins qui sont aptes au vieillissement.

Le Malbec est également vinifié en rosé dans certaines régions.

Les zones de production du Malbec

Le Malbec est le cépage phare de l’appellation Cahors, où les vins doivent être composés avec un minimum de 70% de ce cépage.

Cependant le Malbec a traversé les frontières. On dénombre plus de 30 000 hectares de Malbec plantés dans le monde, dont 24 000 hectares plantés en Argentine. La France arrive en seconde position avec 6 000 hectares plantés puis vient le Chili avec 1 000 hectares.

En France, le Malbec est planté principalement :

  • Dans le sud-ouest ; Cahors, Bergerac, Pécharmant, Côtes de Duras, Buzet
  • Dans le Bordelais, il se retrouve partout en assemblage
  • En Loire, il est autorisé en assemblage

Le Malbec argentin

Le Malbec a été introduit en Argentine dans les années 1860 par l’agronome français Michel Pouget. Les conditions climatiques et les sols sont idéaux pour la culture de ce cépage. Le Malbec apprécie les forts écarts de température entre la journée et la nuit.

Il s’épanouit pleinement dans la région de Mendoza, le long de la Cordillère des Andes. C’est ensuite Michel Rolland, célèbre œnologue bordelais, qui a contribué à son développement dans les années 1990 – 2000.

Les vins élaborés avec du Malbec en Argentine offrent des arômes de fruits très mûrs comme la prune et la cerise ainsi que des notes épicées d’anis, de cannelle et de vanille.

Quelles sont les différences entre le malbec français et le malbec argentin ?

Le Malbec français est savoureux mais possède une belle acidité et des tanins fermes. Côté olfactif, on s’oriente souvent sur des arômes de prune, de mûre mais aussi de notes animales.

Le Malbec argentin se démarque souvent par un côté olfactif plus prononcé sur les arômes de fruits. Côté gustatif, ils sont plus ronds et plus riches, mais toujours généreux et aux tanins suaves.

Ces différences s’expliquent par les conditions climatiques et les différences de sols. En effet, le climat argentin est plus ensoleillé et encore plus sec. Les pluies sont plus rares. A titre de comparaison, les sols argentins sont composés majoritairement alluviaux de sable et d’argile. Les sols de Cahors reposent sur le plateau calcaire aride appelé les Causses. Dans les deux cas, les racines sont obligées de creuser profondément pour trouver les nutriments dont elles ont besoin.

Quel plat manger avec un malbec ?

Il est conseillé de déguster le Malbec après quelques années de vieillissement, au moins 5 ans. Les tanins vont ainsi fondre et l’amertume sera moins marquée. Le Malbec s’associe donc bien avec des plats aux caractères bien identifiés.

Les cuvées les plus souples se marient avec les viandes rouges grillées et rôties ou des plats gourmands comme le cassoulet.

Les cuvées les plus structurées se marient avec un confit d’oie ou de canard, un carré d’agneau et des fromages à pâte persillée.

Les cuvées les plus évoluées se marient avec des gibiers à plume et à poil, et aux fromages prononcés en goût.

Découvrez notre sélection de Malbec !

Lire
d'autres articles

×
×

Panier