Comment choisir un vin ?

Choisir un vin

Comment choisir un vin en magasin ?

Je suis certain que vous vous êtes déjà retrouvés perdus devant un linéaire de magasin avec des centaines de vins face à vous ! Et là, c’est le drame, les questions se bousculent dans votre tête : Comment choisir un vin ? Lequel dois-je sélectionner ? Combien dois-je dépenser pour acheter une bonne bouteille ? A ces questions chacun possède son astuce : « Je vais prendre un vin avec un médaille ! », « Je vais prendre un Bordeaux, ça fait toujours chic », « Je vais choisir le vin à 10€, c’est au milieu des prix affichés ». Alors aujourd’hui, nous allons arrêter avec ces trucs et astuces et je vous explique comment choisir un vin en magasin !

Les appellations, une aide précieuse pour choisir un vin

Tout d’abord, les vins sont généralement triés par couleurs : blanc, rouge, rosé. Jusque-là, rien de compliqué. Ensuite vous allez apercevoir des régions viticoles : Bordeaux, Bourgogne, Loire, Rhône et j’en passe. Sur toutes les bouteilles vont figurer le signe de qualité sous lequel le vin est produit. Cela peut être une appellation, un secteur géographique, un pays ou même un continent. Vous allez par exemple apercevoir : AOP Saumur, AOP Bordeaux, IGP Val de Loire, Vin de la communauté européenne. À chacun de ces signes de qualité va correspondre des critères de production.

Les AOP sont réglementées par des cahiers des charges et vont avoir plus de contraintes que les vins issus de la communauté européenne. Si vous avez en mémoire des appellations qui vous plaisent, vous pouvez trouver des appellations proches de vos coups de cœur. Par exemple, si la dernière fois que vous êtes allés au restaurant, vous avez apprécié le vin rouge AOP Côtes de Blaye que l’on vous a servi. Alors dans votre rayon de magasin, vous allez pouvoir vous orienter vers un vers AOP Côtes de Bourg, puisque ces appellations sont voisines et utilisent les mêmes cépages. C’est en vous basant sur vos souvenirs de dégustation que vous allez vous construire des connaissances sur les appellations.

Choisir un vin en observant les cépages

Le cépage est la variété de raisin utilisée pour faire le vin. Il arrive parfois que le nom du cépage figure sur l’étiquette mais cela n’est pas obligatoire. Vous allez trouver des vins monocépages, avec 1 seul cépage, ou bien des vins d’assemblages, composés de plusieurs cépages. Il en existe des milliers mais on en retrouve une trentaine régulièrement utilisés. En voici quelques noms : Chardonnay, Sauvignon, Viognier, Pinot noir, Merlot, Syrah … La aussi vous allez pouvoir faire appel à vos souvenirs et vous orienter vers des vins au(x) cépage(s) que vous connaissez déjà !

Déterminer le producteur du vin

Ensuite, je compte sur vous pour sortir votre tenue de détective afin d’identifier qui a fait ce vin. En effet, nous sommes obligés d’indiquer sur l’étiquette l’identité de l’embouteilleur. Pour cela, vous allez pouvoir identifier des phrases tel que : « Vin mis en bouteille à la propriété », « Vin mis en bouteille pour une société ». Vous pouvez également regarder sur la capsule, c’est ce qui entoure le goulot de la bouteille. Vous allez pouvoir y trouver : un R pour récoltant ou un N et E pour négociant. Ainsi vous saurez si le vin est issu d’un vigneron ou bien s’il est issu d’un négociant qui assemble des vins divers pour en faire un. Il existe également, des labels tels que vignerons indépendants, qui permettent de garantir au consommateur que le vin acheté est bien celui d’un vigneron.

Analyser le taux d’alcool du vin

Sur l’étiquette est également indiqué le taux d’alcool. Ce taux peut vous donner une idée sur le type de vin que vous vous apprêtez à sélectionner. Il va osciller entre 11% jusqu’à parfois plus de 15%. Les vins avec des taux plus bas seront généralement des vins plutôt léger, à l’inverse un taux élevé sera synonyme de vin plus charpenté. La présence de ce taux est obligatoire sur l’étiquette.

Le millésime du vin

Un autre chiffre peut figurer sur l’étiquette, le millésime. Le millésime c’est tout simplement l’année de récolte du raisin. Attention, cette mention n’est pas obligatoire et peut donc ne pas être renseignée. Vous trouvez des échelles de comparaison des millésimes selon les régions. En effet, la qualité d’un millésime varie d’une région à l’autre. Si on doit schématiser, un millésime récent sera synonyme de vin plutôt fruité. À l’inverse un vin au millésime plus ancien peut être plus charpenté ou élevé en fûts de chêne. Concernant l’élevage en fûts, sa mention n’est pas obligatoire. Si vous êtes amateurs de ce type de vin, regardez sur l’étiquette car il est généralement indiqué.

Les modes de production

Je vous ai parlé tout à l’heure du label « vignerons indépendants ». Il existe également d’autres labels, qui garantissent des techniques de production. Pour faire simple, le plus est connu est Agriculture biologique. Il existe plusieurs types de production dans le vin: conventionnel, biologique, biodynamique et nature. Toutes ces productions seront abordées dans une prochain article. Vous allez pouvoir trouver des labels tel que AB, ou bien Demeter pour les vins biodynamiques et parfois la mention « vin nature ». 

Les médailles

On entend souvent : « Je prends le vin avec une médaille ». Alors là attention, il existe une multitude de concours plus ou moins fiables. Le concours le plus connu est le Concours Général Agricole de Paris. Cela peut servir de base mais en aucun il ne doit être le critère unique de sélection, soyez vigilants !

Les applications pour smartphone pour choisir un vin

Dernière chose, si vous avez votre smartphone dans votre poche, vous pouvez prendre en photo l’étiquette du vin et utiliser des applications de partage de commentaires de dégustation. Vous allez ainsi avoir des retours de consommateurs sur le vin que vous vous apprêtez à acheter. Retrouvez notre article sur l’application VIVINO, ici. Découvrez également le site internet de VIVINO.

Le prix

Et voilà, on a fait le tour des critères… Non je plaisante, il en manque un et c’est l’un des plus important… Vous l’avez  ?! Le prix bien-sûr ! Le premier conseil que je peux vous donner est d’adapter votre budget à l’occasion, au moment lors duquel vous allez sortir cette magnifique bouteille que vous venez d’acheter en magasin. Je ne vais pas vous mentir, il est difficile de trouver des pépites à moins de 5€. Vous allez pouvoir vous faire plaisir entre 5€ et 15€ et si vous appliquez tous les critères que je viens de vous énoncer, je n’ai aucun doute sur votre réussite.

Pour continuer à découvrir le monde du vin de façon ludique, conviviale et bienveillante, cliquez sur le bouton ci-dessous afin de recevoir notre guide des 5 conseils pour mieux déguster ses vins à la maison. Ce guide est 100% gratuit ! N’hésitez pas à nous contacter si vous avez la moindre question !

Lire
d'autres articles

×
×

Panier